Le traitement de l'alerte : une réponse de tous les instants

 

Tous les appels “18” et “112” du département de la Seine-Maritime aboutissent à un seul et même endroit : le Codis (Centre Opérationnel Départemental d’Incendie et de Secours) situé à Yvetot. 

 

 

Centre Opérationnel Départemental d’Incendie et de Secours

 Centre Opérationnel Départemental d’Incendie et de Secours



Sept jours sur 7, 24 heures sur 24, des femmes et des hommes spécialement formés à l’écoute de personnes en détresse et à la mise en œuvre de secours réceptionnent les appels.
Chaque équipe d’opérateurs fonctionne par tranche de 12 heures.

Le centre de traitement de l’alerte a traité près de 300 000 appels en 2013 et demeure en permanence connecté avec les services opérationnels de la Gendarmerie, de la Police, de la DDE, du SAMU…

Toute demande de secours est réceptionnée et régulée à l'aide d'un système informatisé de gestion de l'alerte. Dès que la solution de départ est validée, le réseau de transmissions permet d'alerter individuellement les sapeurs-pompiers concernés. Si des moyens de renfort sont requis, le Codis engage alors des engins supplémentaires et assure la montée en puissance du commandement.

Le Codis est également en permanence à l'écoute des messages radio qui transitent entre les sapeurs-pompiers sur le terrain et les centres de secours de rattachement.
En fonction des informations transmises par l'usager, un système d'aide à la décision permet de connaître en un instant le centre de secours le plus proche et les moyens à engager.

 

 

Fonctionnement opérationnel

Salle de débordement et situation de crise


Une structure d'appui permet d'assurer la coordination des secours lors d'interventions nombreuses ou particulières liées à des risques naturels ou technologiques.
Une salle dite de "débordement" permet au Codis de répondre au flot d'appels générés par ces événements.

Cette salle permet ainsi de :

  • de délester la salle principale qui ne traite que les appels d'urgence,
  • d'absorber autant que possible le maximum de demandes de secours,
  • de trier et diriger ces appels vers des secteurs prédéterminés.

Ces mêmes interventions exigent une mise en relation immédiate et permanente avec les pouvoirs publics et l'autorité locale concernée.


Ainsi, organisé en PC de crise, le Codis peut répondre à cette nécessité grâce à :

  • une cellule moyen qui engage les renforts demandés et anticipe la recouverture du secteur.
  • une cellule de renseignement qui centralise l'information et la communique à la Préfecture. 
  • une cellule action/anticipation qui travaille, d'une part, à la mise en œuvre des moyens requis et, d'autre part, réfléchit à l'évolution possible du sinistre afin d'anticiper sur les moyens complémentaires à déployer.